Éradication des bidonvilles : Sur décision du Wali d’Annaba, 192 familles des bidonvilles de «Reffas Zahwan» (Ex-Toche) relogées

Nouvelle image (1)

Poursuivant la mise en oeuvre de sa feuille de route, particulièrement en matière déradication de l’insalubrité massive des bidonvilles à travers la wilaya le Wali d’Annaba qui avait promis de mener une lutte sans merci contre phénomène a pris la décision de procéder au recasement de 192 familles des bidonvilles de la localité « Reffas Zahwane » (Ex-Toche). En effet, l’opération a été entamée, hier mercredi, que nous avons constaté sur les lieux dès les premières heures de la matinée. Cette opération a été suivie d’une seconde opération, il s’agit là de la prise en charge des déménagements. Ont assisté à cette heureuse initiative, le président de l’APC, le chef de daïra d’Annaba et des responsables du secteur de l’APC. Le relogement des 192 familles a été suivi bien entendu par la démolition du bidonville, et ce en présence des forces de l’ordre qui ont veillé au bon déroulement de cette opération. Par ailleurs, nous avons constaté sur les lieux du nouveau site du 1er Mai TCA Kherraza une ambiance marquée par des explosions de joie et de bonheur de la part de toutes les familles présentes. Madame Tebal Nadjet, chef département au sein de l’OPGI Annaba nous a fait savoir que l’opération a été menée dans une ambiance conviviale, ajoutant que les familles accueillies étaient toutes heureuse de rejoindre leur nouveau demeures de type RHP, des habitations décentes disposant de toutes les commodités. Le Directeur général de l’OPGI, monsieur Benchadi Abdelkrim nous fera savoir qu’il était présent pour superviser les différentes étapes de l’opération des deux phases distinctes et simultanées par les services de l’OPGI. D’importants moyens administratifs et humains ont été mobilisés pour faciliter les procédures de paiement du cautionnement et l’établissement des contrats de location. Une fois le procès-verbal signé par les deux parties dont copie remise aux familles concernées exigeant de leur part, avant toute remise des clés, d’éviter la réoccupation de leurs habitations précaire par de nouveaux occupants il fut procédé à la démolition des vieilles habitations.

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *