Juventus-Lazio (2-0), la Juventus surclasse la Lazio et s’offre la Coppa

AFP_OJ0DJ

En attendant le Scudetto et peut-être la C1, la Juve a conquis ce mercredi la Coupe d’Italie. En finale, les Turinois ont facilement battu la Lazio.

Finale de la Coupe d’Italie
Juventus-Lazio : 2-0
Buts : D. Alves (12e), Bonucci (24e)

La Juventus est allée chercher ce mercredi sa 12e Coupe d’Italie et elle n’a pas eu à trop s’employer pour ça. Parfaitement remise de son revers contre la Roma (1-3) du dimanche dernier en championnat, l’équipe de Massimiliano Allegri a pris aisément le meilleur sur la Lazio au Stadio Olimpico (2-0). La finale a été pliée avant même la demi-heure du jeu après que deux défenseurs, en l’occurrence Dani Alves et Bonucci, aient scoré en faveur de la Vieille Dame. Le trophée était mérité et la moisson ne fait peut-être que commencer pour Higuain et ses partenaires.

Séduisante dans cette compétition jusqu’à ce rendez-vous, l’équipe de Simone Inzaghi n’a donc même pas eu le temps d’espérer. Elle aurait pu, cela dit, si Baldé Keita n’avait pas trouvé le poteau sur la première occasion du match (5e). Leurs opposants, eux, ne se sont pas ratés lorsqu’ils ont eu la possibilité de prendre les devants. À la 12e minute, Dani Alves signait une jolie reprise de volée sur un centre parfait d’Alex Sandro. Le verrou biancocelesto a sauté et ce n’était que le début de la souffrance pour les Romains.

L’absence de Buffon ne s’est pas faite sentir

A la 14e minute, Dybala ratait d’un rien le break. Puis, cinq minutes plus tard, Strakosha, le gardien de la Lazio, se déployait pour empêcher Alves de mettre un doublé. Le dernier rempart albanais croyait maintenir les siens dans le match, mais une reprise de Leonardo Bonucci (24e) à la suite d’un corner de Dybala a plombé ses espoirs. A 0-2, les joueurs de la capitale italienne n’ont pas complètement abdiqué. Ils ont même réussi à repartir de l’avant. Toutefois, le manque d’efficacité d’Immobile (32e) et de Milinkovic (45e) les ont empêchés de relancer le suspense.

En deuxième période, Immobile a encore loupé le coche sur une reprise de la tête de près. L’ancien de Torino trouvait Neto sur son chemin (57e), tout comme Luis Alberto (74e) et Keita Baldé (76e). Le gardien remplaçant de la Juve a fait oublier l’absence de Gianluigi Buffon. La preuve que la dynamique et la confiance qui animent cette équipe se répercutent sur l’ensemble du groupe. Les dernières minutes de la partie ont été plus tranquilles, et il n’y avait rien pour gâcher les festivités bianconeri. Mis à part peut-être l’apparition de la pluie juste avant le coup de sifflet final.

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *